LA SEANCE DU MOIS

HOMMAGE A ERIC PITTARD

LE BRUIT, L'ODEUR ET QUELQUES ETOILES - Un film d'Eric Pittard

104 min - 2002


Ce film est un opéra-documentaire, un conte cinématographique à inventer où la musique et l’histoire au plus près du réel s’inspirent l’une l’autre pour créer le spectacle d’un pan de monde actuel. C’est une histoire, ou plutôt ce sont des histoires, qui permettent de comprendre comment un jeune est mort dans une cité et comment la cité a fait son deuil de ce jeune. Ces histoires sont écrites en collaboration avec Magyd Cherfi (parolier des Zebda) et les Zebda pour la partie musicale.

" Pourquoi je filme le réel ?

Parce que le monde m'ennuie. Les gens m'ennuient. Ils mentent. Ils se bagarrent sans cesse, ne sont jamais contents. Alors, pour ne pas devenir misanthrope, misogyne, raciste, replié sur soi-même, cynique, pédagogique, informateur, triste ou esthète, j'y vais. Je vais voir l'autre, histoire de me dire que j'en suis de ce monde, que j'en suis pleinement.
Filmer le réel a à voir avec l'improvisation. La caméra, le magnétophone sont des instruments. On pousse une note, une attaque, ça répond, ça s'écoute, ça rajoute, ça peine et ça rigole, ça mélancolise et ça colère. On se perd pour mieux se retrouver ensemble. Ça jazze à l'état pur. Alors, filmer le réel, c'est tenter de créer quelque chose d'inutile et d'indispensable. C'est tout ce que les potentats n'aiment pas. Eux, ils veulent de l'utile et du dispensable. Me confronter au réel et à son désordre, le filmer, en jouer, en faire un spectacle, c'est une jolie façon, je l'espère, de faire mon travail et d'exister avec les autres."


Eric Pittard